Pour répondre à cette question, vous devez
être membre de Doc-étudiant

Si ce n'est pas encore fait ?

Inscrivez-vous !

Quelle est la différence entre la métonymie et la synecdoque ?

15 Mai 2010 | Français | Lycée

Quelle est la différence entre la métonymie et la synecdoque ?

Randall7

139 points

Signaler un abus
Salut, je te recommande la lecture de ce document : http://questions.digischool.fr/Francais-qr/Quelle-est-la-difference-entre-la-metonymie-et-la-synecdoque-33142.html sur questions.digischool.fr.
Quelle est la différence entre la métonymie et la synecdoque ?
Merci d'avance!

Les réponses à la question Quelle est la différence entre la métonymie et la synecdoque ?

1

15 Mai 12h25

Ces deux figures, bien qu’étant des tropes, sont néanmoins de mécanismes différents[3]. En effet la métaphore repose sur un rapport de ressemblance entre deux réalités, or la métonymie se fonde sur un rapport de voisinage et sur un rapport de relation logique entre ces deux réalités. Par exemple, une "bouteille" ne ressemble pas à du "vin", "Paris" ne ressemble pas à ses "habitants" etc. La métonymie s’appuie sur un rapport de contiguïté (Patrick Bacry). Autre différence entre ces deux tropes : leur portée linguistique. La métonymie provient des possibilités de la langue, alors que la métaphore est une figure très personnelle, réinventée par tous et par chaque auteur au gré de sa subjectivité et de créativité. En cela, la métonymie est davantage conditionnée par la syntaxe et la sémantique, elle ne peut intervenir que sur l’axe syntagmatique (ou axe des combinaisons des mots). En fait, d’après Bacry, la métonymie fonctionne à l’inverse de la métaphore, qui, elle se déploie sur l’axe paradigmatique (ou axe de la sélection des mots). Si toutes deux opèrent un déplacement (processus qui explique leur étymologie commune), elles ne le font pas sur le même plan linguistique: « alors que la métaphore met en jeu des termes qui n’appartiennent pas au même champ sémantique, qui donc s’excluent sémantiquement l’un l’autre (…), la métonymie, elle, opère sur des termes qui s’attirent, qui offrent entre eux des combinaisons potentielles et qui présentent (…) une cohérence sémantique[4]. » De même, dans la métaphore, les termes n’appartiennent pas, par ailleurs, à la même classe syntaxique, la contrainte étant sémantique; or, dans la métonymie, les deux réalités en contiguïté doivent nécessairement être de même nature grammaticale ("Bouteille" et "verre" sont des substantifs par exemple), afin que la syntaxe de la phrase soit respectée.La métonymie ne peut dépasser cette loi de la contrainte syntaxique : en effet on ne peut substituer un verbe par un substantif dans une expression métonymique (on ne peut remplacer "vin" par "boire" et non par "bouteille") La psychanalyse, dans son jargon, relève cette distinction formelle entre ces deux tropes; en effet pour Jacques Lacan et pour, avant lui, Sigmund Freud, la métaphore relève de la condensation et la métonymie du déplacement. Pour Lacan par exemple : Le moi est la métonymie du désir[5]. Au final, la métonymie ne peut se fonder que sur des substantifs. Parfois, pour observer cette contrainte, elle peut avoir recours à une substantivation du terme figuré comme avec le mot "rouge" pour le "vin", couleur devenue substantif et que signale l’emploi de la particule du. Néanmoins, les relations entre les deux tropes, leur similarité et leur différence à la fois, passionnent les chercheurs. Pour le groupe µ par exemple : « métaphore et métonymie apparaissent comme des tropes complexes : la métaphore accouple deux synecdoques complémentaires, fonctionnant de façon inverse, et déterminant une intersection entre degré donné et degrés construits (…) Comme la métaphore, la métonymie est un trope à niveau constant, compensant les adjonctions par des suppressions et vice-versa. Mais alors que la métaphore se fonde sur une intersection, la relation entre les deux termes de la métonymie s’effectue via un ensemble les englobant tous les deux[6]. » Pour Umberto Eco, écrivain et linguiste de renom : « Les métaphores sont des métonymies qui s’ignorent et qui un jour le deviendront »[7]. A.Henry, pour sa part, relève davantage à quel point elles sont proches : « Pas de métaphore qui ne soit toujours plus ou moins métonymique; pas de métonymie qui ne soit quelque peu métaphorique [p.74](…). La métaphore est donc fondée sur un double envisagement métonymisant, elle est la synthèse d’une double focalisation métonymisante, en court-circuit[8]. » Pour résoudre cette question théorique, Marc Bonhomme, dans Linguistique de la métonymie, propose la création de dénommer cotopie le processus linguistique qui consiste à séparer les réalités lexicales en autant de parties. Parmi ce processus il existe une possibilité de « violation des relations logico-référentielles incluses dans une cotopie », et Bonhomme l’affecte à la métonymie, qui ne peut dépasser son cadre référentiel, contrairement à la métaphore qui peut explorer d’autres univers sémantiques[9].
CHADACHOU

CHADACHOU

-2 jeton

Donnez votre réponse agrave; la question Quelle est la différence entre la métonymie et la synecdoque ?

Noter la réponse

Nouvelles questions de Français

DocusMax

18 points

03 Juillet 15h50 | Français

Rédaction d'un commentaire littéraire ?

Bonjour. J'aimerais connaître des méthodes pour mieux rédiger un commentaire littéraire, ou l'améliorer ...

miloupp

31 points

25 Juin 15h01 | Français

Censé ou sensé ?

Bonjour, j'hésite toujours entre ces deux mots : censé ou sensé. Quand je veux dire "être sensé/censé faire q...

billou01

43 points

24 Juin 09h31 | Français

Définition et exemple d'une allégorie ?

Bonjour, je dois faire un petit exposé sur les figures de style et je bloque un peu sur l'allégorie. ...

munic

67 points

17 Juin 15h07 | Français

Comment accorder un verbe avec le COD ?

Salut tout le monde, j'ai des gros problèmes avec les règles de grammaire, de conjugaison et d'orthog...

lassami

11 points

12 Juin 20h02 | Français

management stratégique ? ?

* historique du management stratégique. * les définitions possible de la stratégie (chamber, porter, d...

Je m'inscris

Accéder directement au site