Pour répondre à cette question, vous devez
être membre de Doc-étudiant

Si ce n'est pas encore fait ?

Inscrivez-vous !

Qu'est-ce une interruption? décrire le déroulement de son traitement. ?

29 Octobre 2009 | Informatique | DUT

Qu'est-ce une interruption? décrire le déroulement de son traitement. ?

memo_me

123 points

Signaler un abus
Salut, je te recommande la lecture de ce document : http://questions.digischool.fr/Informatique-qr/Quest-ce-une-interruption-decrire-le-deroulement-de-son-traitement-16012.html sur questions.digischool.fr.
Qu'est-ce une interruption? décrire le déroulement de son traitement. ?

Les réponses à la question Qu'est-ce une interruption? décrire le déroulement de son traitement.          ?

4

15 Mars 18h47

Une interruption est un signal envoyé de façon asynchrone au processeur qui le force à suspendre
l'activité en cours au profit d'une autre. La source peut être un autre processeur, un contrôleur
d'entrées-sorties ou tout autre dispositif physique externe. Le programme en cours d'exécution
suspend son activité au premier point interruptible. Le processeur exécute alors un programme
prédéfini de traitement de l'interruption. Les causes d'interruption sont multiples. Il faut donc être
capable de les distinguer et de les traiter chacune de façon spécifique. Pour cela on peut envisager
diverses méthodes :
1. si l'indicateur d'interruption est unique, le code de l'interruption est stocké quelque part
dans la mémoire et doit être lu par le programme de traitement.
2. s'il existe des indicateurs multiples, chacun est appelé niveau d'interruption. On attache un
programme différent de traitement à chacun de ces niveaux.
3. on peut utiliser simultanément ces deux méthodes. Chaque niveau d'interruption est
accompagné d'un code qui est lu par le programme de traitement de ce niveau. On
distingue alors les interruptions matérielles qui sont les différents niveaux et les
interruptions logicielles qui correspondent aux codes lus.
Chaque niveau d'interruption est affecté d'une priorité différente. En effet si deux niveaux étaient
activés simultanément il se produirait un conflit. Le système d'exploitation le résout en traitant
l'interruption la plus prioritaire. Ainsi l'activité qui a pour mission de contrôler la présence de la tension
d'alimentation - elle n'existe pas dans toutes les machines - et de basculer le fonctionnement sur des
batteries de sauvegarde doit être la plus prioritaire. Lorsqu'elle détecte une variation anormale de la
tension, elle arrête immédiatement tout fonctionnement et commute l'alimentation électrique. Par
convention le niveau de priorité le plus élevé est 0. La priorité décroît lorsque sa valeur augmente.
Lorsqu'on emploie une solution mixre (cas n°3) les niveaux d'interruption logiciels qui correspondent
au même niveau matériel sont affectés de la même priorité. Les conflits possibles sont gérés en
attachant à chaque niveau une file d'attente pour traiter successivement les causes d'interruptions.
Nous en verrons un exemple avec le temps partagé.
On peut schématiser les différents niveaux d'interruptions comme dans le schéma ci-contre. La
priorité va en décroissant du haut vers le bas.
Erreurs matérielles
Horloge
Requêtes disque
Requêtes réseau
Terminaux
Interruptions logicielles
Figure 2.2 Hiérarchie des interruptions
Un processus doit être protégée contre les interruptions moins prioritaires. On retarde donc
volontairement la commutation de contexte jusqu'à ce que le processus le plus prioritaire ait terminé
son travail ou soit lui-même interrompu par un autre plus prioritaire. Ceci est réalisé grâce à un
masque d'interruption attaché à chaque processus. En chaque point interruptible lorsqu'on consulte
les valeurs des niveaux d'interruption activés, ce masque cache les niveaux qui doivent être ignorés.
Le masque fait partie du mot d'état. Il est lui-même modifiable par une interruption. Un niveau
d'interruption peut être désarmé pour supprimer l'effet de l'arrivée d'un signal puis réarmé à la
demande. Ce mécanisme est programmable. Ainsi lorsque le système d'exploitation masque les
interruptions correspondant au disque, toutes les entrées-sorties sont inhibées qu'elles se fassent
avec le disque, le réseau ou les terminaux. Bien entendu les interruptions logicielles déclenchées par
les processus actifs le sont également puisque moins prioritaires. En général les unités centrales
comportent deux lignes de requêtes d'interruptions : la première ne peut pas être masquée. Elle est
réservée aux événements dits "non récupérables" comme les erreurs matérielles ainsi qu'à l'horloge
qui doit absolument garder son cadencement. La deuxième ligne comprend tous les autres
événements qui peuvent être interrompus avant toute séquence d'instructions critiques.
constructeur mais elles obéissent toutes à des principes communs. Leur rôle est de transférer le
traitement au programme approprié comme le schématise la figure 2.3. Pour gérer ce transfert on
pourrait concevoir un programme unique qui examinerait une information liée à l'interruption puis qui,
à son tour, appellerait un gestionnaire spécifique. Ceci n'est pas efficace car les interruptions doivent
être traitées le plus rapidement possible et on peut faire l'économie de ce double appel en utilisant
une table de pointeurs vers des programmes spécifiques de traitement. Cette table est stockée dans
les adresses basses de la machine. On l'appelle vecteur d'interruptions. Le système d'exploitation doit
savoir utiliser les informations contenues dans ce vecteur.
maschinemi

maschinemi

18 jetons

03 Novembre 19h09

les inter sont des blokage de execution de programe
farid87

farid87

6 jetons

29 Octobre 22h52

Son Fonctionnement: Lors d'une interruption, le microprocesseur sauve tout ou une grande partie de son état interne, généralement dans la pile système, et saute ensuite à la routine d'interruption, généralement en suivant une table qui donne pour chaque type d'interruption la routine à exécuter. Une fois le traitement de l'interruption terminé, la routine se finit généralement par une (ou plusieurs) instruction de retour d'interruption, qui restaure l'état sauvé et fait repartir le processeur de l'endroit où il avait été interrompu. Dans certains cas, la routine d'interruption modifie les adresses de retour, notamment pour effectuer des commutations de tâches. Lors du fonctionnement de certaines parties du système d'exploitation, il peut être nécessaire de ne pas permettre les interruptions, soit parce que celles-ci perturberaient un compte serré du temps, soit parce que des structures de données sont en cours de modification (on réalise ainsi une sorte de verrou d'exclusion mutuelle dans un système mono-processeur). Aussi, on peut généralement bloquer (on dit souvent masquer) les interruptions. Dans la plupart des systèmes, les interruptions bloquées sont accumulées, c'est-à-dire qu'elles sont exécutées dès qu'elles sont démasquées. Cependant, pour chaque type d'interruption, le compteur d'interruptions en attente se réduit souvent à un simple drapeau; si cela peut ne pas être gênant si l'interruption signale des données en attente sur un périphérique, cela peut cependant occasionner des mauvais comptes si l'interruption déclenche l'incrémentation d'une horloge, si les interruptions sont bloquées pour une durée supérieure à la période de l'horloge. Sur certains systèmes, il existe une interruption non masquable, généralement dédiée au signalement d'une erreur catastrophique pour le système (par exemple, détection d'une erreur mémoire par code correcteur d'erreurs). Les interruptions peuvent par ailleurs être hiérarchisées suivant des priorités. Une interruption de priorité supérieure est prise en compte lors du traitement d'une autre interruption, mais une interruption de priorité inférieure est mise en attente.
sabi12

sabi12

218 jetons

(1)

Donnez votre réponse agrave; la question Qu'est-ce une interruption? décrire le déroulement de son traitement.          ?

Noter la réponse

Nouvelles questions de Informatique

shimouma

12 points

11 Mai 23h38 | Informatique

Quelqu'un peut me guider pour ecrire un re...

je suis en cours de préparer mon rapport de pfe , et je sais pas comment ecrire un remerciment est ...

hutor

68 points

09 Avril 17h38 | Informatique

A quoi sert le processeur d'un ordinateur ?

Bonjour tout le monde, je ne comprends rien du tout en informatique et on me demande d'expliquer ...

Couic

47 points

03 Avril 11h34 | Informatique

Qu'est-ce qu'un protocole ssl ?

J'ai un exercice d'informatique à faire mais l'informatique et moi, ça fait deux. Je dois expliquer c...

Manue-M

93 points

30 Janvier 17h43 | Informatique

Qu'est-ce qu'un cms ? ?

Je voudrais savoir ce qu'est un CMS ? Enfin j'en entends parler parfois mais impossible de savoir...

munic

67 points

20 Décembre 17h42 | Informatique

A quoi sert java script ?

Qu'est-ce que java script ? A quoi cela sert -il est-ce que tous les pc l'ont ? Est-ce un élément e...

Je m'inscris