Pour répondre à cette question, vous devez
être membre de Doc-étudiant

Si ce n'est pas encore fait ?

Inscrivez-vous !

Master management et stratégie d'enterprise, vous connaissez ?

01 Octobre 2010 | Management | Après le Master

Master management et stratégie d'enterprise, vous connaissez ?

daly69

-1 point

Signaler un abus
Salut, je te recommande la lecture de ce document : http://questions.digischool.fr/Management-qr/Master-management-et-strategie-denterprise-vous-connaissez-41958.html sur questions.digischool.fr.
Master management et stratégie d'enterprise, vous connaissez ?
Pour aller plus loin : Consultez toutes les infos sur la matrice ansoff et son application

Les réponses à la question Master management et stratégie d'enterprise, vous connaissez ?

5

06 Mai 07h23

Le Master de niveau bac+5 valide des compétences managériales dans une spécialité donnée. Il a pour but de développer les capacités de chaque étudiant à élaborer des stratégies en adaptant une démarche en situation réelle en entreprise, dans le cadre ‘un stage permettant de valoriser l’analyse, la réflexion, la suggestion, la mise en œuvre et le contrôle. le Master Européen de Management et Stratégies d’Entreprise vous permettra de suivre des cours de culture général d’entreprise, de droit international, d’affaires internationales, de l’environnement managérial, des ressources humaines, du marketing amont et aval, de l’analyse et gestion financières et les statistiques. Les fonctions visées sont celles de management et de stratégie d’entreprise dans les domaines des RH, gestion, management, marketing, commerce, environnement international dans des secteurs variés au sein de moyennes ou grandes organisations.
CapLine

CapLine

2627 jetons

02 Octobre 13h34

non
sabouha123

sabouha123

91 jetons

02 Octobre 00h45

Stratégie d'entreprise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aller à : Navigation, rechercher La stratégie d'entreprise (ou management stratégique ou politique générale) est "le pilotage des modifications de relations du système entreprise avec son environnement et de la frontière de ce système avec ce qui n'est pas lui."[1]. La stratégie d'entreprise consiste à faire des choix d'allocation de ressources (financières, humaines, technologiques, etc.) qui engagent l'entreprise dans le long terme, afin de la doter d'un avantage concurrentiel "durable, décisif et défendable" (Michael Porter). Elle est communément considérée comme l'apanage du dirigeant d'entreprise même si une approche collégiale est envisageable. La finalité de la stratégie n’est pas seulement de dégager un profit ponctuel, mais d'assurer la pérennité de l'entreprise[2], même si les cas d'entreprises dont la performance est durablement supérieure au marché restent extrêmement rares[3]. Sommaire [masquer] * 1 Enjeux et histoire de la stratégie d'entreprise o 1.1 Enjeux de la stratégie d'entreprise o 1.2 Histoire de la stratégie d'entreprise * 2 Les démarches stratégiques o 2.1 Ecoles de pensées en stratégie + 2.1.1 Démarche de l'école du positionnement o 2.2 Les stratégies émergentes + 2.2.1 La sur-utilisation du contrôle de gestion + 2.2.2 La sur-utilisation de la stratégie marketing * 3 Les choix stratégiques o 3.1 Choix stratégiques concernant le positionnement de chacun des domaines d'activité stratégique o 3.2 Choix stratégiques concernant le périmètre de l'organisation * 4 Le déploiement stratégique * 5 Notes et références * 6 Voir aussi o 6.1 Articles connexes o 6.2 Liens externes o 6.3 Bibliographie Enjeux et histoire de la stratégie d'entreprise [modifier] Management Management Disciplines principales Stratégie d'entreprise Gestion de la qualité Logistique Management du système d'information Gestion des ressources humaines Marketing Finance d'entreprise Théories principales Économie des organisations Sociologie des organisations Ingénierie des systèmes Articles en rapport Conduite du changement Gouvernance d'entreprise Gestion de projet Contrôle de gestion Audit interne Comptabilité générale Évaluation d'entreprise Informatique décisionnelle Modifier Enjeux de la stratégie d'entreprise [modifier] La stratégie d'entreprise consiste à répondre à trois questions : 1. Quel modèle de création de Valeur utiliser afin d'assurer des profits durables à l'entreprise (quel est son modèle économique) ? 2. Peut-on éviter l'Imitation de ce modèle de création de valeur par les concurrents, afin de dégager un avantage concurrentiel ? 3. Sur quel Périmètre ce modèle de création de valeur est-il déployé ? Ces trois dimensions, Valeur-Imitation-Périmètre (ou VIP), résument l'essentiel des questions stratégiques. Pour répondre à ces questions, il convient d'harmoniser (ou négocier entre les services en fonction de la politisation de l'entreprise) les contraintes opérationnelles de : * L'approche marketing qui a pour objet de réaliser l'adéquation entre l'offre et la demande en assurant les économies d'échelle par l'adaptation, la différenciation ou la motivation de la clientèle. * L'approche financière qui a pour objet de rentabiliser les ressources financières des apporteurs de capitaux (de flux de trésorerie ou de flux de fonds) de manière optimale. * L'approche organisationnelle qui a pour objet d'arbitrer les choix entre spécialisation et coordination des tâches, c'est-à-dire favoriser les synergies (ou la flexibilité) au sein de l'entreprise source du capital immatériel. L'entreprise peut être comprise globalement comme une entité, c'est-à-dire une personne physique ou morale soumise à l'obligation légale d'établir des comptes annuels (selon le PCG). Une évolution du périmètre d'activité de l'entreprise signifie qu'elle a réalisé une croissance interne, une fusion, une acquisition, ou à l'inverse une scission ou une cession d'une branche d'activité. La stratégie doit faire correspondre les ressources et compétences de l'organisation (prépondérantes selon l'approche par les ressources) aux menaces et opportunités de son environnement (prépondérantes selon la théorie de l'écologie des populations[4]). Le risque principal est que tous les concurrents apportent des réponses équivalentes, ce qui provoque une institutionnalisation de l'industrie (selon la théorie institutionaliste). Le dirigeant est nécessairement enfin soumis à une rationalité limitée lors de ses prises de décision[5]. Il risque donc de se contenter de s'approprier les stratégies auto-réalisatrice développées par l'entreprise[6] ou de surinterpréter les succès passés[7]. Histoire de la stratégie d'entreprise [modifier] Les premiers outils d’aide à la décision stratégique sont apparus dans les années 1960 aux États-Unis. Le plus connu est le modèle SWOT, acronyme des termes anglais Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités) et Threats (menaces), également appelé modèle LCAG (car proposé par quatre professeurs de la Harvard Business School, Learned, Christensen, Andrews et Guth en 1969). Les outils et grilles d’analyse ont évolué grâce aux améliorations apportées par les chercheurs en stratégie (notamment Igor Ansoff, Michael Porter, Henry Mintzberg, Jay Barney ou W. Chan Kim et Renée Mauborgne), ainsi que par les cabinets de conseil en stratégie du type Boston Consulting Group, McKinsey & Company ou Arthur D. Little. Les démarches stratégiques [modifier] Ecoles de pensées en stratégie [modifier] Selon Henry Mintzberg[8], il est possible de distinguer les écoles de pensées en stratégie suivantes : Ecoles de pensées Ce qui dicte les choix Coeur de l'analyse Ecole du positionnement L'environnement Le rapport de force Approche évolutionniste L'environnement La capacité d'adaptation Théorie institutionnaliste L'environnement Le consensus de bonnes pratiques Ecole entrepreneuriale Les ressources et les compétences La vision du dirigeant Planification stratégique Les ressources et les compétences La maîtrise de l'information Ecole de l'apprentissage Les ressources et les compétences La capacité à apprendre Ecole culturelle La culture Les convictions implicites Ecole du pouvoir La politique Lobbying, coalitions, négociations, intrigues Démarche de l'école du positionnement [modifier] La démarche stratégique selon Porter consiste en cinq étapes : 1. Segmentation de l'organisation en Domaines d'Activité Stratégique (DAS) 2. Analyse concurrentielle de chacun des DAS au moyen du modèle SWOT. Pour la partie externe du SWOT, on utilise notamment le modèle des 5 forces de la concurrence proposé par Michael Porter. Pour la partie interne du SWOT, on utilise notamment la chaîne de valeur 3. Choix d'une stratégie générique pour chacun des DAS : stratégie de coût (de prix), stratégie de différenciation (épuration ou sophistication) ou stratégie de focalisation (de niche) 4. Arbitrages d'allocation de ressources entre les différents DAS grâce à des outils du type Matrice BCG, Matrice McKinsey ou Matrice ADL 5. Evolution du périmètre d'activité vers de nouveaux DAS (par exemple en utilisant une matrice d'Ansoff) : diversification, internationalisation, intégration verticale ou externalisation, fusions et acquisitions, alliances ou partenariats Les stratégies émergentes [modifier] La sur-utilisation du contrôle de gestion [modifier] Les stratégies émergentes partent de l'idée qu'il est possible de faire formuler la stratégie de l'entreprise par les responsables opérationnels. Le pilotage et la mise en oeuvre de cette stratégie reste néanmoins du domaine des dirigeants. Les outils du contrôle de gestion (tableau de bord, balanced scorecard...) deviennent les leviers de la formulation de la stratégie. Avec le développement du management du système d'information, il est de plus en plus possible d'envisager des outils interactifs de contrôle[9] pour saisir les incertitudes stratégiques. Avec le développement de certains outils de comptabilité de gestion (target costing...), certains auteurs ont aussi proposés d'envisager une gestion stratégique des coûts dans le cadre de la stratégie d'entreprise[10]. Il est en effet possible d'envisager une évaluation des coûts et de la performance des concurrents, des coûts associés à la chaîne de valeur, du suivi de la valeur de marque... avec des outils de comptabilité analytique. La sur-utilisation de la stratégie marketing [modifier] De manière plus radicale, il est aussi possible d'envisager une approche interne partant de l'idée que certains indicateurs des petites et moyennes entreprises peuvent influencer leur stratégie sans passer par l'analyse des DAS. Cette stratégie résulte des routines, des processus et des activités quotidiennes de l'organisation. Les interactions entre produits d'une même entreprise sont déjà prises en compte dans une démarche marketing correctement construite, c'est-à-dire prenant en compte l'analyse du capital immatériel. Ainsi, l'écart conceptuel entre l'approche par une identification des DAS et une segmentation marketing peut être réduit. La segmentation marketing peut servir de point de départ à l'analyse de la stratégie de l'entreprise, à condition néanmoins de prendre en compte les synergies et l'intention stratégique des différentes parties prenantes. Il est ainsi possible de concevoir une stratégie d'entreprise en négociant entre services (par des indicateurs et non entre stratégies individuelles de services). Dans ce but, chacun des centres de décision de l'entreprise peut fournir des indicateurs qui peuvent se résumer dans le schéma ci-dessous. * Le marketing fournit les indicateurs utiles concernant les sources de volume attendus de l'évolution du périmètre de l'entité. Ces sources de volume concernent la contribution à la couverture des frais fixes signe d'économie d'échelle par l'adaptation ou la différenciation (niveau de dépassement des coûts cibles en comptabilité analytique, du seuil de rentabilité...), mais aussi l'accès et le pouvoir de marché (part de marché relative). * L'organisation (par l'intermédiaire de l'urbanisation de son système d'information (management du système d'information), des ressources humaines et de la logistique) fournit des indicateurs utiles concernant les synergies attendues de l'évolution du périmètre de l'entité. Ces synergies concernent, selon certains auteurs, la technologie, la structure sociale, la structure physique, et la culture d'entreprise[11]. * La finance avec l'outil comptable fournissent les indicateurs nécessaires pour juger de l'opportunité en termes de ressource de trésorerie (entre autres) que représente l'évolution du périmètre de l'entité. L'acquisition d'une entreprise peut être une bonne affaire. Les indicateurs utilisables peuvent être le calcul de l'actif net comptable corrigé (ANCC, pour les entreprises en difficulté), le PER pour les entreprises cotées, le montant du Goodwill pour les entreprises détenant une part importante d'actif intangible, ou les gains de trésorerie (EVA, VAN...). Le changement de périmètre de l'entreprise peut utiliser une stratégie fonction d'une approche marketing négociée avec les services organisationnels, et financiers pour les indicateurs d'évaluation de l'entreprise, voir : Évaluation d'entreprise. pour une approche plus mathématique, voir : théorie des jeux. Les choix stratégiques [modifier] Choix stratégiques concernant le positionnement de chacun des domaines d'activité stratégique [modifier] Selon Michael Porter, il est possible de distinguer les stratégies génériques suivantes au niveau de chacun des Domaines d'Activité Stratégique (DAS) : * Les stratégies de domination par les coûts, qui consistent pour un DAS à proposer la même offre que les concurrents, mais à un prix inférieur : c'est l'approche revendiquée par Hyundai dans l'automobile ou Leclerc dans la grande distribution. Pour cela, on s'appuie souvent sur l'effet d'expérience, qui permet de réduire le coût marginal par une augmentation du volume cumulé. Une stratégie de prix qui repose sur ce principe est appelée stratégie de volume. * Les stratégies de différenciation, que l'on distingue entre différenciation vers le haut ou sophistication (proposer une offre plus élaborée et plus coûteuse que les concurrents, mais vendue encore plus cher : BMW, Apple, Starbucks, Häagen-Dazs, etc.) et différenciation vers le bas ou épuration (proposer une offre moins élaborée et bien moins coûteuse que les concurrents, mais vendue moins cher : easyJet, Dacia, Bic, H&M, Tele2, etc.). Dans les deux cas, il s'agit de créer un différentiel positif entre l'écart de coût et l'écart de prix par rapport à l'offre de référence : soit on accroît le prix plus que le coût (différenciation vers le haut), soit on réduit le coût plus que le prix (différenciation vers le bas). * La stratégie de focalisation : on se focalise sur une niche de marché. Pour cela, il faut que le marché soit suffisamment petit pour ne pas attirer de gros concurrents et qu'il nécessite des investissements suffisamment spécifiques pour rebuter d'autres petits concurrents. Le principal piège d'une niche est de la faire grossir. Choix stratégiques concernant le périmètre de l'organisation [modifier] Les choix d'orientation concernent essentiellement la diversification, c'est-à-dire la modification du périmètre d'activité de l'organisation en termes de nouveaux produits et/ou de nouveaux marchés. On peut distinguer la diversification liée (lorsqu'il existe des synergies entre la nouvelle activité et l'ancienne : iPod et iPhone pour Apple) et la diversification conglomérale (lorsqu'il n'existe pas de synergie : transport aérien et téléphonie pour Virgin). L'internationalisation est une forme particulière de diversification. Les choix stratégiques d'évolution du périmètre de l'organisation sont donc : * Les politiques d'intégration : Cette politique implique une croissance interne ou une croissance externe. - L'intégration horizontale correspond à une extension du périmètre d'activité à des domaines connexes (nouveaux produits, nouveaux marchés, voire les deux). Si l'activité est la même, on parle de confortement. Si la nouvelle activité présente des synergies avec l'activité précédente, on parle de diversification liée, sinon on parle de diversification conglomérale. - L'intégration verticale consiste à s'étendre le long de sa filière, soit en amont (pour concurrencer ses fournisseurs), soit en aval (pour concurrencer ses clients). * Les politiques d'externalisation : cette politique consiste à céder une partie de son activité à des prestataires externes. * Les politique de coopération : on parlera soit d'alliance (coopération entre concurrents, par exemple Skyteam ou Star Alliance dans le transport aérien), soit de partenariats (coopération entre non concurrents, soit entre clients et fournisseurs, soit entre des entreprises qui n'entretiennent pas de relations économiques directes, par exemple la SNCF et Avis). Le déploiement stratégique [modifier] Pour mettre en place la stratégie, il est possible d'appliquer : * Une conduite de changement, par un contrôle de gestion et l'aide de la DRH. * Afin de modifier l'organisation (dont la gestion des connaissances) et le système d'information (management du système d'information)... * ce qui implique souvent de changer la supply chain management. Notes et références [modifier] 1. ↑ Ansoff I., Corporate strategy, 1965, concerne la planification stratégique. 2. ↑ Viardot E., "Dix leçons de Stratégie à l'usage des dirigeants et de ceux qui veulent le devenir". Thebook edition, 2010 3. ↑ Foster R., Kaplan S., "Creative Destruction", Prentice Hall, 2001 4. ↑ Hannan M., Freeman J., Théorie de l'écologie des populations, 1977 5. ↑ Schwenk C., La perspective cognitive en prise de décision stratégique, 1988 6. ↑ Pascale R., Le zen et l'art du management, 1979 7. ↑ Weick K., Les substitues de la stratégie d'entreprise, 1987 8. ↑ Mintzberg H., Safari en pays stratégie, 1999 9. ↑ Simons R., Levers of control - how Managers Use Innovative Control Systems to drive Strategic Renewal, 1995 10. ↑ Shank J., Govindarajan V., La gestion stratégique des coûts, 1995 11. ↑ Hatch MJ., Organization Theory. Modern Symbolic and Postmodern Perspectives, 1997 Voir aussi [modifier] Articles connexes [modifier] * Conseil en stratégie * Management * Stratégie * Reporting * Reporting environnemental * Gestion du risque (cyndinique) Liens externes [modifier] * Cas de management stratégique * Cas de stratégie avec correction * Association internationale de management stratégique * Glossaire Bibliographie [modifier] * Bressy G., Konkuyt C., "Management et économie des entreprises" , CH 9, 10 et 11, 9ième édition, Sirey, 2008. * Johnson G., Scholes K., Whittington R., Fréry F., Stratégique, 8e édition, Pearson Education, 2008. [Enrouler] v · d · m Bulbgraph.svg Création d'entreprise Étapes de la création d'entreprise Processus créatif • Étude de marché • Organisme d'aide à la création d'entreprise • Statut juridique Outils commerciaux de base Techniques de vente • Politique de prix • Politique de produit • Politique de distribution • Politique de promotion Outils de gestion de base Seuil de rentabilité • Bilan • Compte de résultat • Budget de trésorerie Outils de gestion d'approfondissement Amélioration des ventes • Amélioration de la qualité • Amélioration de la compétitivité • Amélioration de la rentabilité • Embauche de personnel * Portail du management Portail du management Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Strat%C3%A9gie_d%27entreprise ». Catégorie : Stratégie d'entreprise | [+] Catégories cachées : Portail:Économie/Articles liés | Portail:Management/Articles liés Outils personnels * Nouvelles fonctionnalités * Créer un compte ou se connecter Espaces de noms * Article * Discussion Variantes Affichages * Lire * Modifier * Afficher l’historique Actions Rechercher Rechercher Navigation * Accueil * Portails thématiques * Index alphabétique * Un article au hasard * Contacter Wikipédia Contribuer * Aide * Communauté * Modifications récentes * Accueil des nouveaux arrivants * Faire un don Imprimer / exporter * Créer un livre * Télécharger comme PDF * Version imprimable Boîte à outils * Pages liées * Suivi des pages liées * Importer un fichier * Pages spéciales * Adresse de cette version * Citer cette page Autres langues * Afrikaans * Български * Deutsch * English * فارسی * Suomi * עברית * Hrvatski * Bahasa Indonesia * Íslenska * 日本語 * Кыргызча * Nederlands * Polski * Português * Русский * Slovenčina * Slovenščina * Tagalog * Українська * Tiếng Việt * 中文 * Dernière modification de cette page le 21 septembre 2010 à 10:09. * Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence. Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisanc
zokkoko

zokkoko

-14 jeton

(2)

Donnez votre réponse agrave; la question Master management et stratégie d'enterprise, vous connaissez ?

Noter la réponse

Nouvelles questions de Management

mab221

12 points

23 Mars 16h50 | Management

Je souhaite savoir comment constituer un m...

je souhaite savoir comment constituer un mémoire matière stmg série rh et com quelle présentation dois-...

Mohamme...

6 points

18 Mars 19h20 | Management

La réorganisation du travail au sien de l’en...

Au cours de mon stage, j'ai un problème de mal organisation de l'entreprise, pour cette raison j'ai...

sabrine022

9 points

24 Juin 17h13 | Management

Comment mettre en place un référentiel tel q...

Bonjour, je suis nouvelle dans une entreprise SI et on m'a confié le projet du déploiment de COBIT, j...

babakoto11

12 points

08 Juin 15h54 | Management

Quelle est la différence entre offshore tout...

une entreprise offshore a beaucoup d'avantages mais un pays étant une zone offshore bénéficie de quoi...

yahya17

11 points

03 Mai 17h25 | Management

Est ce que le cours de management me suffi...

Au fait, j'ai pas avance dans mes etudes par la suite des maux de tete j'aimerai prendre le cours...

Je m'inscris