Pour répondre à cette question, vous devez
être membre de Doc-étudiant

Si ce n'est pas encore fait ?

Inscrivez-vous !

Qui a déja entendu parler d'une maladie appelée lupus si oui comment l'éviter ?

17 Septembre 2009 | Santé | De tout et de rien

Qui a déja entendu parler d'une maladie appelée lupus si oui comment l'éviter ?

Signaler un abus
Salut, je te recommande la lecture de ce document : http://questions.digischool.fr/Sante-qr/Qui-a-deja-entendu-parler-dune-maladie-appelee-lupus-si-oui-comment-leviter-12079.html sur questions.digischool.fr.
Qui a déja entendu parler d'une maladie appelée lupus si oui comment l'éviter ?
et si possible type de remède pour en ghérir définitivement car elle est classée comme étant une maldie chronique

Les réponses à la question Qui a déja entendu parler d'une maladie appelée lupus si oui comment l'éviter ?

8

22 Septembre 23h51

Lupus Dans ce cas je ne parle que du lupus érythémateux disséminé vu que c'est la forme la plus courante de lupus. C'est une maladie auto-immune chronique dans laquelle le système immunitaire s’attaque aux tissus conjonctifs du corps . Cette maladie touche 9 femmes pour un homme Sa prévalence est d'environ 40 cas pour 100 000 habitants[ Elle est cinq fois plus élevée chez les personnes de couleur noire Elle touche principalement la femme jeune entre 20 et 40 ans Les causes precises du lupus sont encore ignorées mais on pense que la maladie est due à un ensemble de facteurs environnementaux, hormonaux et génétiques Comme éléments déclencheurs , on a une infection virale, le stress, le surmenage, le fait de tomber enceinte ou d’accoucher et certains médicaments utilisés pour traiter une autre maladie . Lupus * Description médicale * Symptômes * Personnes à risque * Facteurs de risque * Prévention * Traitements médicaux * Approches complémentaires * L'opinion de notre médecin * Sites d’intérêt * Groupes de soutien * Références Description médicale haut Cette fiche est consacrée essentiellement au lupus érythémateux systémique (ou disséminé), la forme la plus courante de lupus. Le terme « lupus » sera employé dans ce document pour désigner plus simplement cette maladie. Le lupus est une maladie auto-immune chronique où le système immunitaire s’attaque aux tissus conjonctifs du corps. Le nom latin lupus, ou « loup », aurait été choisi pour faire allusion à l’action destructrice et envahissante de cette mystérieuse maladie. Le lupus touche principalement les femmes en âge de procréer. On le considère comme une forme d’arthrite puisqu’il engendre de l’inflammation dans les articulations. Toutefois, l’impact de cette maladie rejaillit dans tout le corps par une panoplie de symptômes, qui peuvent paraître insurmontables. Cause Dans le lupus, pour des raisons qu’on ignore encore – peut-être un ensemble de facteurs environnementaux, hormonaux et génétiques – l’organisme fabrique des anticorps qui s’attaquent à ses propres tissus sains. Le système immunitaire est un réseau complexe d’organes, de tissus, de cellules et de facteurs circulant dans le sang. Habituellement, il protège l’individu contre les maladies. Ces réactions auto-immunes peuvent être très nuisibles pour le corps et occasionnent d’importantes réactions inflammatoires. Évolution Le lupus se caractérise par l’alternance de périodes symptomatiques et de périodes de rémission. Durant les poussées de symptômes, le mal s’exacerbe; les manifestations physiques se multiplient et les analyses sanguines en laboratoire révèlent des anomalies. Puis, les symptômes diminuent peu à peu et disparaissent. Les périodes de rémission peuvent durer des semaines, des mois, et même des années. Bien qu’il s’agisse d’une maladie chronique, la plupart des personnes atteintes de lupus ne seront pas malades continuellement pendant toute leur vie. Éléments déclencheurs Une infection virale, le stress, le surmenage et le fait de tomber enceinte ou d’accoucher peuvent déclencher le lupus par un mécanisme qu’on ignore encore (ce qui ne veut pas dire qu’ils en soient la cause). En outre, certains médicaments utilisés pour traiter une autre maladie peuvent déclencher des symptômes de lupus. Ceux-ci disparaissent lorsque la personne cesse de prendre ses médicaments. Prévalence Selon Lupus Canada, près de 50 000 Canadiens souffrent d’une forme ou l’autre de lupus. Le lupus n'est pas une maladie rare, et est même plus courant que la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire et la leucémie. Cette maladie est répandue dans le monde entier. Symptômes haut Les symptômes varient beaucoup d’une personne à l’autre. Habituellement, la maladie se manifeste par quelques-uns des symptômes suivants. Symptômes non spécifiques * Une fatigue extrême. * Une perte de poids inexpliquée et continue ou un gain de poids causé par l’enflure. * Des poussées de fièvre inexpliquées. * Des ganglions enflés. Symptômes spécifiques * Une plaque rouge foncé au haut des joues et à la racine du nez en forme de papillon. * Une éruption surélevée rouge de forme discoïde sur les régions de la peau exposées au soleil. * Une grande sensibilité au soleil, qui se manifeste par une éruption cutanée pendant ou peu après l’exposition. * Des ulcères dans la bouche ou les narines. * Des douleurs et de l’enflure aux articulations. * Une douleur à la poitrine durant les respirations profondes, et parfois une toux. * De l’enflure aux jambes. * Si la maladie touche le coeur, elle peut causer de l’arythmie et de l’insuffisance cardiaque. * Un état dépressif, de la difficulté à avoir les idées claires et des problèmes de mémoire. * Des douleurs musculaires. Autres symptômes * Une perte de cheveux. * Des troubles de vision. * Une grande sensibilité au froid et au stress : les doigts et les orteils bleuissent ou pâlissent facilement. * De l’urticaire. * Des maux de tête. N.B. Certaines formes de lupus (lupus discoïde, lupus érythémateux cutané subaigu) se limitent à des éruptions à la peau et une sensibilité au soleil. Personnes à risque haut * Les femmes âgées de 15 à 45 ans. Dans ce groupe d’âge, le lupus touche approximativement huit fois plus de femmes que d’hommes. Cette constatation laisse supposer que les hormones jouent un rôle important dans l’apparition du lupus. En dehors de ce groupe d’âge, hommes et femmes sont atteints également. * Les personnes dont un membre de la famille est atteint de lupus ont un risque légèrement accru d’en être atteintes à leur tour. Facteurs de risque haut Au moment de la rédaction de cette fiche, aucun facteur de risque n’était connu. Prévention haut Comment prévenir? Puisque la cause exacte du lupus reste un mystère, il est impossible de le prévenir. Mesures pour prévenir le déclenchement et l’exacerbation des symptômes Protégez-vous du soleil. Les rayons ultraviolets peuvent déclencher une poussée de symptômes. Portez des vêtements qui couvrent la peau, un chapeau et des lunettes de soleil lorsque vous êtes à l’extérieur. Sur la peau directement exposée au soleil, utilisez un écran solaire. Il va de soi qu’il vaut mieux éviter le soleil lorsqu’il est à son zénith, c’est-à-dire de 11 h à 15 h. Consultez votre médecin avant de prendre un médicament. Ne prenez pas de médicament en vente libre sans les recommandations de votre médecin. Ceux-ci peuvent entraîner des effets indésirables. C’est aussi le cas de médicaments vendus sur ordonnance, comme les antibiotiques. Évitez aussi les produits (incluant les produits naturels) qui stimulent le système immunitaire. Notez par ailleurs que la prise de pilules contraceptives qui contiennent des oestrogènes augmente le risque de poussée. Les pilules qui contiennent de faibles doses d’oestrogène causeraient moins de problèmes. Parlez-en à votre médecin. Pratiquez une technique de relaxation. Si l’on considère que le stress peut amplifier les symptômes du lupus, on comprend l'importance d'une bonne gestion du stress comme mesure préventive. Plusieurs personnes ont témoigné qu’elles avaient tiré un grand profit de telles pratiques. Le tout est de choisir une technique qui vous plaît. Vous pouvez consulter, entre autres, les fiches Réponse de relaxation, Training autogène et Biofeedback. Veillez à bien dormir. Les National Institutes of Health des États-Unis recommandent de profiter de nuits de sommeil d'une durée d'au moins 8 à 10 heures pour aider à minimiser les douleurs causées par le lupus. En effet, la première arme contre les douleurs articulaires serait tout simplement le repos. Il existe plusieurs techniques pour aider à se détendre et favoriser le sommeil (exercices respiratoires, techniques mentales de relaxation, méditation, etc.). Adoptez une alimentation équilibrée. Certaines personnes ont remarqué qu’une mauvaise alimentation contribuait au déclenchement des poussées. Faites attention à l’alcool, connu pour précipiter les symptômes. Voyez aussi la section Autres approches. Cessez de fumer. S’il est vrai que fumer est mauvais pour la santé, les personnes atteintes de lupus ont des raisons supplémentaires d’éteindre leur cigarette. D’abord, fumer multiplie les réactions d’oxydation dans le corps, à l’origine de déchets toxiques. Or, l’organisme des personnes atteintes de lupus est déjà surchargé de toxines issues des réactions auto-immunes. En outre, certains médicaments (dont la prednisone) rendent plus à risque, à long terme, de troubles cardiaques. On met donc toutes les chances de son côté en ne fumant pas, le lien entre le tabagisme et les troubles cardiovasculaires étant bien démontré. Faites de l'exercice régulièrement. En plus d’améliorer le bien-être, l’exercice pratiqué régulièrement prévient les poussées de symptômes. Variez les formes d’exercices pour en tirer le maximum de profit : des étirements pour soulager la raideur des articulations, des poids et haltères pour conserver la force musculaire et un sport d’endurance (marche rapide, natation, cyclisme) pour redonner de l’énergie et améliorer la santé cardiovasculaire. Protégez vos articulations. Lisez la fiche Arthrite – vue d’ensemble pour des conseils préventifs antidouleur qui conviennent tout aussi bien aux personnes atteintes de lupus. Recherchez le soutien social. Parlez de ce que vous vivez à vos proches ou à des gens qui vivent aussi avec le lupus (voir les Groupes de soutien). Cela permet souvent d’adopter une meilleure attitude face à la maladie, et de se tenir informé des nouveaux traitements. Le tissu social peut faire toute la différence lorsqu’il s’agit de refaire ses réserves d’énergie et de se rapprocher du bien-être. Planifiez bien votre grossesse. Les femmes atteintes de lupus doivent bien choisir le moment de leur grossesse (une période de rémission idéalement) et obtenir une surveillance médicale étroite au cours de celle-ci. Le lupus augmente le risque de fausse-couche et de naissance prématurée. On sait aussi que les symptômes ont tendance à réapparaître chez les femmes enceintes. Mesures pour prévenir les complications Mesurez votre tension artérielle aux trois mois. Des problèmes aux reins se manifestent parfois par une hausse de la pression sanguine. Des analyses de sang et d’urine régulières permettront aussi de vérifier la fonction des reins. La recherche a permis de grands progrès dans le traitement des symptômes du lupus. Toutefois, il n’existe aucun remède définitif à cette maladie. Les médicaments permettent d’améliorer la qualité de vie en diminuant l’intensité des symptômes, en réduisant le risque de complications et en prolongeant l’espérance de vie. Exemples : - Prednisone. - Cyclophosphamide et azathioprine. - L’acétaminophène (Tylenol®, Atosol®) - Hydroxychloroquine (Plaquenil®) - Chloroquine (Aralen®)
Dirk Pitt

Dirk Pitt

32 jetons

22 Septembre 23h51

Lupus Dans ce cas je ne parle que du lupus érythémateux disséminé vu que c'est la forme la plus courante de lupus.
Dirk Pitt

Dirk Pitt

32 jetons

22 Septembre 23h50

Lupus Dans ce cas je ne parle que du lupus érythémateux disséminé vu que c'est la forme la plus courante de lupus. C'est une maladie auto-immune chronique dans laquelle le système immunitaire s’attaque aux tissus conjonctifs du corps . Cette maladie touche 9 femmes pour un homme Sa prévalence est d'environ 40 cas pour 100 000 habitants[ Elle est cinq fois plus élevée chez les personnes de couleur noire Elle touche principalement la femme jeune entre 20 et 40 ans Les causes precises du lupus sont encore ignorées mais on pense que la maladie est due à un ensemble de facteurs environnementaux, hormonaux et génétiques Comme éléments déclencheurs , on a une infection virale, le stress, le surmenage, le fait de tomber enceinte ou d’accoucher et certains médicaments utilisés pour traiter une autre maladie . Lupus * Description médicale * Symptômes * Personnes à risque * Facteurs de risque * Prévention * Traitements médicaux * Approches complémentaires * L'opinion de notre médecin * Sites d’intérêt * Groupes de soutien * Références Description médicale haut Cette fiche est consacrée essentiellement au lupus érythémateux systémique (ou disséminé), la forme la plus courante de lupus. Le terme « lupus » sera employé dans ce document pour désigner plus simplement cette maladie. Le lupus est une maladie auto-immune chronique où le système immunitaire s’attaque aux tissus conjonctifs du corps. Le nom latin lupus, ou « loup », aurait été choisi pour faire allusion à l’action destructrice et envahissante de cette mystérieuse maladie. Le lupus touche principalement les femmes en âge de procréer. On le considère comme une forme d’arthrite puisqu’il engendre de l’inflammation dans les articulations. Toutefois, l’impact de cette maladie rejaillit dans tout le corps par une panoplie de symptômes, qui peuvent paraître insurmontables. Cause Dans le lupus, pour des raisons qu’on ignore encore – peut-être un ensemble de facteurs environnementaux, hormonaux et génétiques – l’organisme fabrique des anticorps qui s’attaquent à ses propres tissus sains. Le système immunitaire est un réseau complexe d’organes, de tissus, de cellules et de facteurs circulant dans le sang. Habituellement, il protège l’individu contre les maladies. Ces réactions auto-immunes peuvent être très nuisibles pour le corps et occasionnent d’importantes réactions inflammatoires. Évolution Le lupus se caractérise par l’alternance de périodes symptomatiques et de périodes de rémission. Durant les poussées de symptômes, le mal s’exacerbe; les manifestations physiques se multiplient et les analyses sanguines en laboratoire révèlent des anomalies. Puis, les symptômes diminuent peu à peu et disparaissent. Les périodes de rémission peuvent durer des semaines, des mois, et même des années. Bien qu’il s’agisse d’une maladie chronique, la plupart des personnes atteintes de lupus ne seront pas malades continuellement pendant toute leur vie. Éléments déclencheurs Une infection virale, le stress, le surmenage et le fait de tomber enceinte ou d’accoucher peuvent déclencher le lupus par un mécanisme qu’on ignore encore (ce qui ne veut pas dire qu’ils en soient la cause). En outre, certains médicaments utilisés pour traiter une autre maladie peuvent déclencher des symptômes de lupus. Ceux-ci disparaissent lorsque la personne cesse de prendre ses médicaments. Prévalence Selon Lupus Canada, près de 50 000 Canadiens souffrent d’une forme ou l’autre de lupus. Le lupus n'est pas une maladie rare, et est même plus courant que la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire et la leucémie. Cette maladie est répandue dans le monde entier. Symptômes haut Les symptômes varient beaucoup d’une personne à l’autre. Habituellement, la maladie se manifeste par quelques-uns des symptômes suivants. Symptômes non spécifiques * Une fatigue extrême. * Une perte de poids inexpliquée et continue ou un gain de poids causé par l’enflure. * Des poussées de fièvre inexpliquées. * Des ganglions enflés. Symptômes spécifiques * Une plaque rouge foncé au haut des joues et à la racine du nez en forme de papillon. * Une éruption surélevée rouge de forme discoïde sur les régions de la peau exposées au soleil. * Une grande sensibilité au soleil, qui se manifeste par une éruption cutanée pendant ou peu après l’exposition. * Des ulcères dans la bouche ou les narines. * Des douleurs et de l’enflure aux articulations. * Une douleur à la poitrine durant les respirations profondes, et parfois une toux. * De l’enflure aux jambes. * Si la maladie touche le coeur, elle peut causer de l’arythmie et de l’insuffisance cardiaque. * Un état dépressif, de la difficulté à avoir les idées claires et des problèmes de mémoire. * Des douleurs musculaires. Autres symptômes * Une perte de cheveux. * Des troubles de vision. * Une grande sensibilité au froid et au stress : les doigts et les orteils bleuissent ou pâlissent facilement. * De l’urticaire. * Des maux de tête. N.B. Certaines formes de lupus (lupus discoïde, lupus érythémateux cutané subaigu) se limitent à des éruptions à la peau et une sensibilité au soleil. Personnes à risque haut * Les femmes âgées de 15 à 45 ans. Dans ce groupe d’âge, le lupus touche approximativement huit fois plus de femmes que d’hommes. Cette constatation laisse supposer que les hormones jouent un rôle important dans l’apparition du lupus. En dehors de ce groupe d’âge, hommes et femmes sont atteints également. * Les personnes dont un membre de la famille est atteint de lupus ont un risque légèrement accru d’en être atteintes à leur tour. Facteurs de risque haut Au moment de la rédaction de cette fiche, aucun facteur de risque n’était connu. Prévention haut Comment prévenir? Puisque la cause exacte du lupus reste un mystère, il est impossible de le prévenir. Mesures pour prévenir le déclenchement et l’exacerbation des symptômes Protégez-vous du soleil. Les rayons ultraviolets peuvent déclencher une poussée de symptômes. Portez des vêtements qui couvrent la peau, un chapeau et des lunettes de soleil lorsque vous êtes à l’extérieur. Sur la peau directement exposée au soleil, utilisez un écran solaire. Il va de soi qu’il vaut mieux éviter le soleil lorsqu’il est à son zénith, c’est-à-dire de 11 h à 15 h. Consultez votre médecin avant de prendre un médicament. Ne prenez pas de médicament en vente libre sans les recommandations de votre médecin. Ceux-ci peuvent entraîner des effets indésirables. C’est aussi le cas de médicaments vendus sur ordonnance, comme les antibiotiques. Évitez aussi les produits (incluant les produits naturels) qui stimulent le système immunitaire. Notez par ailleurs que la prise de pilules contraceptives qui contiennent des oestrogènes augmente le risque de poussée. Les pilules qui contiennent de faibles doses d’oestrogène causeraient moins de problèmes. Parlez-en à votre médecin. Pratiquez une technique de relaxation. Si l’on considère que le stress peut amplifier les symptômes du lupus, on comprend l'importance d'une bonne gestion du stress comme mesure préventive. Plusieurs personnes ont témoigné qu’elles avaient tiré un grand profit de telles pratiques. Le tout est de choisir une technique qui vous plaît. Vous pouvez consulter, entre autres, les fiches Réponse de relaxation, Training autogène et Biofeedback. Veillez à bien dormir. Les National Institutes of Health des États-Unis recommandent de profiter de nuits de sommeil d'une durée d'au moins 8 à 10 heures pour aider à minimiser les douleurs causées par le lupus. En effet, la première arme contre les douleurs articulaires serait tout simplement le repos. Il existe plusieurs techniques pour aider à se détendre et favoriser le sommeil (exercices respiratoires, techniques mentales de relaxation, méditation, etc.). Adoptez une alimentation équilibrée. Certaines personnes ont remarqué qu’une mauvaise alimentation contribuait au déclenchement des poussées. Faites attention à l’alcool, connu pour précipiter les symptômes. Voyez aussi la section Autres approches. Cessez de fumer. S’il est vrai que fumer est mauvais pour la santé, les personnes atteintes de lupus ont des raisons supplémentaires d’éteindre leur cigarette. D’abord, fumer multiplie les réactions d’oxydation dans le corps, à l’origine de déchets toxiques. Or, l’organisme des personnes atteintes de lupus est déjà surchargé de toxines issues des réactions auto-immunes. En outre, certains médicaments (dont la prednisone) rendent plus à risque, à long terme, de troubles cardiaques. On met donc toutes les chances de son côté en ne fumant pas, le lien entre le tabagisme et les troubles cardiovasculaires étant bien démontré. Faites de l'exercice régulièrement. En plus d’améliorer le bien-être, l’exercice pratiqué régulièrement prévient les poussées de symptômes. Variez les formes d’exercices pour en tirer le maximum de profit : des étirements pour soulager la raideur des articulations, des poids et haltères pour conserver la force musculaire et un sport d’endurance (marche rapide, natation, cyclisme) pour redonner de l’énergie et améliorer la santé cardiovasculaire. Protégez vos articulations. Lisez la fiche Arthrite – vue d’ensemble pour des conseils préventifs antidouleur qui conviennent tout aussi bien aux personnes atteintes de lupus. Recherchez le soutien social. Parlez de ce que vous vivez à vos proches ou à des gens qui vivent aussi avec le lupus (voir les Groupes de soutien). Cela permet souvent d’adopter une meilleure attitude face à la maladie, et de se tenir informé des nouveaux traitements. Le tissu social peut faire toute la différence lorsqu’il s’agit de refaire ses réserves d’énergie et de se rapprocher du bien-être. Planifiez bien votre grossesse. Les femmes atteintes de lupus doivent bien choisir le moment de leur grossesse (une période de rémission idéalement) et obtenir une surveillance médicale étroite au cours de celle-ci. Le lupus augmente le risque de fausse-couche et de naissance prématurée. On sait aussi que les symptômes ont tendance à réapparaître chez les femmes enceintes. Mesures pour prévenir les complications Mesurez votre tension artérielle aux trois mois. Des problèmes aux reins se manifestent parfois par une hausse de la pression sanguine. Des analyses de sang et d’urine régulières permettront aussi de vérifier la fonction des reins. La recherche a permis de grands progrès dans le traitement des symptômes du lupus. Toutefois, il n’existe aucun remède définitif à cette maladie. Les médicaments permettent d’améliorer la qualité de vie en diminuant l’intensité des symptômes, en réduisant le risque de complications et en prolongeant l’espérance de vie. Exemples : - Prednisone. - Cyclophosphamide et azathioprine. - L’acétaminophène (Tylenol®, Atosol®) - Hydroxychloroquine (Plaquenil®) - Chloroquine (Aralen®)
Dirk Pitt

Dirk Pitt

32 jetons

(5)

Donnez votre réponse agrave; la question Qui a déja entendu parler d'une maladie appelée lupus si oui comment l'éviter ?

Noter la réponse

Nouvelles questions de Santé

marthif

87 points

30 Juillet 14h09 | Santé

Comment choisir sa mutuelle ?

Bonjour, je viens de terminer mes études et je dois choisir une mutuelle mais je sais pas trop comm...

Lola-

88 points

09 Juillet 09h51 | Santé

Pourquoi bâille-t-on?

Bonjour à tous, j'aurais voulu savoir pourquoi nous bâillons ? Y a-t-il une explication scientifique ...

Couic

47 points

02 Juillet 10h50 | Santé

Combien de temps peut-on rester sans dormir ?

Salut tout le monde ! J'ai fait un pari avec un ami de savoir lequel de nous deux pourrait rester...

jouki

45 points

30 Juin 10h07 | Santé

Est-ce normal d'être malade après un vaccin ?

Bonjour, je me suis fait vacciner il y a deux jours et depuis je ne me sens pas très bien. J'ai de ...

Dodominos

115 points

18 Juin 10h18 | Santé

La cigarette électronique est-elle meilleure...

Beaucoup de personnes dans mon entourage sont passés à la e-cigarette et n'arrêtent pas de vanter ses m...

Je m'inscris