Pour répondre à cette question, vous devez
être membre de Doc-étudiant

Si ce n'est pas encore fait ?

Inscrivez-vous !

Qu'est ce qu'un atelier flexible?

03 Janvier 2010 | Economie | Lycée

Qu'est ce qu'un atelier flexible?

kariben

38 points

Signaler un abus
Salut, je te recommande la lecture de ce document : http://questions.digischool.fr/Economie-qr/Quest-ce-quun-atelier-flexible-21435.html sur questions.digischool.fr.
Qu'est ce qu'un atelier flexible?
flexibilité des technique et du travail

Les réponses à la question Qu'est ce qu'un atelier flexible?

3

04 Janvier 12h50

Une évolution particulièrement importante des techniques de production a pris place vers la fin des années 60, caractérisée par l’avènement de l’automatisation flexible 1.2.1. Elle est le fruit de la conjonction entre : une évolution des besoins : marché de plus en plus diversifié, éclatement des variantes, petits lots... ; une évolution de l’offre : la machine-outil à commande numérique (MOCN) arrive dans son ère industrielle, les robots industriels apparaissent (le premier aux États-Unis en 1968), ainsi que les minicalculateurs industriels et les automates programmables (1969) ; les microcalculateurs sont arrivés plus tard (1978). Dès son apparition, l’automatisation flexible de la production a été étroitement liée à l’usinage. Aujourd’hui encore, ce domaine reste prépondérant parmi les différentes réalisations en place. En effet, d’une part l’usinage est de loin le procédé le plus employé en mécanique ; il est réalisé sur des machines-outils spécifiques vis-à-vis d’opérations, mais universelles, c’est-à-dire non liées à une pièce particulière : tours, fraiseuses, perceuses... D’autre part l’automatisation de l’usinage est un souci de toujours. Elle met en jeu la fonction usinage proprement dite, ainsi que des fonctions annexes tout aussi importantes : transfert, stockage, chargement, positionnement, bridage, contrôle... Avec l’automatisation flexible apparaît également la notion de système : des éléments de provenances diverses sont associés entre eux pour constituer un atelier flexible, d’où des difficultés : au niveau de la conception des futures installations : compatibilité des éléments, performance des communications, nécessité d’un maître d’œuvre ; en exploitation : fiabilité du système, supervision de l’ensemble, formation du personnel. Cette notion de système préfigure l’intégration, dont le but est d’améliorer la circulation des données par la réalisation de nouvelles liaisons entre plusieurs fonctions informatisées, sans se limiter à l’atelier. L’objectif est de décloisonner, par étapes, une entreprise industrielle afin d’améliorer l’échange des données entre ses différents services : conception, fabrication, maintenance, gestion de production, gestion administrative et commerciale. Il s’agit de définir une informatisation cohérente, planifiée dans le cadre d’un schéma directeur, en visant l’unicité et le partage des données. C’est le nouveau défi des années 90. Ce sujet, déjà publié dans la rubrique Automatique dans le traité Informatique industrielle, intéresse certainement le mécanicien. C’est pourquoi nous le publions aussi dans le présent volume.
medkhallouk

medkhallouk

12 jetons

04 Janvier 12h48

Une évolution particulièrement importante des techniques de production a pris place vers la fin des années 60, caractérisée par l’avènement de l’automatisation flexible 1.2.1. Elle est le fruit de la conjonction entre : une évolution des besoins : marché de plus en plus diversifié, éclatement des variantes, petits lots... ; une évolution de l’offre : la machine-outil à commande numérique (MOCN) arrive dans son ère industrielle, les robots industriels apparaissent (le premier aux États-Unis en 1968), ainsi que les minicalculateurs industriels et les automates programmables (1969) ; les microcalculateurs sont arrivés plus tard (1978). Dès son apparition, l’automatisation flexible de la production a été étroitement liée à l’usinage. Aujourd’hui encore, ce domaine reste prépondérant parmi les différentes réalisations en place. En effet, d’une part l’usinage est de loin le procédé le plus employé en mécanique ; il est réalisé sur des machines-outils spécifiques vis-à-vis d’opérations, mais universelles, c’est-à-dire non liées à une pièce particulière : tours, fraiseuses, perceuses... D’autre part l’automatisation de l’usinage est un souci de toujours. Elle met en jeu la fonction usinage proprement dite, ainsi que des fonctions annexes tout aussi importantes : transfert, stockage, chargement, positionnement, bridage, contrôle... Avec l’automatisation flexible apparaît également la notion de système : des éléments de provenances diverses sont associés entre eux pour constituer un atelier flexible, d’où des difficultés : au niveau de la conception des futures installations : compatibilité des éléments, performance des communications, nécessité d’un maître d’œuvre ; en exploitation : fiabilité du système, supervision de l’ensemble, formation du personnel. Cette notion de système préfigure l’intégration, dont le but est d’améliorer la circulation des données par la réalisation de nouvelles liaisons entre plusieurs fonctions informatisées, sans se limiter à l’atelier. L’objectif est de décloisonner, par étapes, une entreprise industrielle afin d’améliorer l’échange des données entre ses différents services : conception, fabrication, maintenance, gestion de production, gestion administrative et commerciale. Il s’agit de définir une informatisation cohérente, planifiée dans le cadre d’un schéma directeur, en visant l’unicité et le partage des données. C’est le nouveau défi des années 90. Ce sujet, déjà publié dans la rubrique Automatique dans le traité Informatique industrielle, intéresse certainement le mécanicien. C’est pourquoi nous le publions aussi dans le présent volume.
medkhallouk

medkhallouk

12 jetons

03 Janvier 23h42

c'est un atelier qui peut travailler sur n'importe quelle commande c'est ce quand appel le travail à la commande
louliji

louliji

2 jetons

Donnez votre réponse agrave; la question Qu'est ce qu'un atelier flexible?

Noter la réponse

Nouvelles questions de Economie

aliffe

6 points

09 Février 11h10 | Economie

Quelle est la différence entre un marché finan...

afin de mieux suivre l'évolution de l'endettement public, il est nécessaire de suivre le rythme d'eng...

Wasp06

6 points

30 Janvier 13h50 | Economie

Comment apprendre les bases d'analyse fina...

Bonjour tout le monde! Etant en deuxième année de licence d'économie et gestion j'ai un cours de diag...

mayou279

12 points

11 Janvier 18h22 | Economie

Bonjour, une bonne année, la différence entre ...

Cette question a déjà été posée, cependant connaissant mes formules par coeur (Valeur actuelle et acqui...

Ciboulo

87 points

17 Juin 09h26 | Economie

Qu'est-ce qu'une zone franche urbaine ?

Bonjour s'il vous plait est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce qu'est une zone franche urbaine ...

lobnasa...

1 point

27 Mai 16h11 | Economie

J'ai besoin des documents concernants le m...

j'ai besoin des documents concernants le merchandising dans les grands surfaces:origines,définition...

Je m'inscris